Nouvel AN Toscane - 4 Jours
Nouvel AN Toscane - 4 Jours

Vendredi
30 / 12 / 2022
Pise - Montecatini Terme - Florence - Lucques -
Ponte Vecchio Florence
Pise - Montecatini Terme - Florence - Lucques -
Réveillon à l'hôtel à Montecatini Terme

Découvrez ou redécouvrez la Toscane, Berceau de la Renaissance et du raffinement à l'Italienne. Florence, avec son Campanile, le Ponte Vecchio, ses Palais et ses jardins symboles de la Dolce Vita Italienne et du Romantisme. Pise avec sa Célèbre Tour penchée, la place des Miracles, le Cours d'Italie & ses nombreuses églises. Lucca, avec ses Tours, ses places et ses rues au charme Italien.

Nouvel AN Toscane - 4 Jours

Date(s) de départ:
Vendredi
30 / 12 / 2022
Tarifs :
Tarif par personne base chambre double à partir de 510 €
Supp single 54 €
Horaires :
Aubagne 6h30 - Dromel 6h50 - Baille 7h00 - Canebière 7h15 - Aix 7h45
Sur demande :
Autres prises en charges possibles pour groupes de 10 pax et +
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44

Inclus

Transport en autocar grand tourisme
Logement base chambre double en hôtel 4*
du Dîner du Jour 1 au Petit déjeuner du jour 4 (hors boissons)
Visites prévues au programme,
La Soirée du Réveillon Boisson incluses.

Non inclus

Dépenses à caractère personnel

Les boissons à table sauf celles de la soirée du Réveillon
Assurance assistance rapatriement et annulation

Recommandations :

>> Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
>> Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ

JOUR 1 - Pise - Montecatini


>>Trajet vers la frontière italienne, arrêts détente en cours de route et déjeuner libre.
>> L’après midi, arrêt à Pise. Temps libre pour profiter de quelques monuments dont sa célèbre Tour penchée et son baptistère (Entrées non incluses). Arrivée à votre hôtel en fin de journée à Montecatini.
>> Installation. Dîner et nuit.

JOUR 2 - Florence


>> Petit déjeuner. Le matin, visite guidée de Florence
( Durée 2 H).
>> Le déjeuner est prévu dans un restaurant du centre-ville, l’après midi est laissé libre pour arpenter la ville de la Renaissance italienne et son célèbre Ponte Vecchio. Retour sur votre hôtel.
>>Préparatifs pour la soirée du Réveillon. Dîner Festif de la St Sylvestre avec boissons incluses & Animation Dansante
>> Le détail de votre Menu Réveillon 2022 sera connu en Novembre,
>> Logement.

JOUR 3 - Matinée Détente & Lucca

>> Petit déjeuner.
>> Matinée libre destinée à la détente. Déjeuner à l’hôtel.
Départ en direction de Lucca, ancienne ville fortifiée. Visite guidée du centre historique & petit temps libre.
>> Retour vers l’hôtel. Dîner & logement.

JOUR 4 - Gènes & Retour


>> Petit déjeuner.
>> Trajet retour en direction de Gènes ou vous aurez un peu de temps libre & déjeuner libre puis continuation en direction de la région marseillaise que nous rejoindrons en fin d’après midi.

informations :

>> PISE
>> La Piazza del Duomo est une vaste esplanade, recouverte de pelouses et bordée sur un flanc par les murs médiévaux, qui forme le cœur religieux et monumental de la ville. Elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Le surnom de piazza dei Miracoli (place des miracles) lui vient d'un poème de Gabriele D'Annunzio.
>>On y trouve :
- le Duomo (la cathédrale de Pise) : commencée en 1064 et achevée au milieu du XIIe siècle, elle est caractéristique du style roman pisan. L’extérieur est recouvert de marbre vert et blanc et la façade est remarquable par ses quatre rangées d’arcatures aveugles. L’intérieur est composé d’une nef à cinq vaisseaux. La voûte de l’abside est décorée d’une grande mosaïque du XIVe siècle représentant un Christ Pantocrator. Autre élément remarquable, la chaire réalisée par Giovanni Pisano entre 1302 et 1311.
- La Tour penchée est en fait le campanile de la cathédrale. Haute de 58 m, elle est composée de huit étages soutenus par des colonnes aveugles en marbre de Carrare. La tour penche depuis les premières années de sa construction, débutée en 1173, en raison d’un affaissement du sol. Elle a été sécurisée par des travaux entre 1990 et 2001. - - Elle est ouverte à nouveau au public.
- Le Baptistère : édifice circulaire de 110m de circonférence et coiffé d’un dôme de 55 m de haut, c’est le plus grand baptistère d’Italie. Il fut construit entre le XIIe et le XIVe siècle : par conséquent, si les deux premiers niveaux sont de style roman, les arcades sont gothiques. L’intérieur est réputé pour son acoustique et pour la chaire décorée par Nicola Pisano en 1260.
- Le Camposanto est le cimetière monumental. Il se compose comme un vaste cloître étiré en longueur avec des fenêtres gothiques à quatre baies. Commencé en 1277, il ne fut achevé que deux siècles plus tard. Le centre contient de la Terre Sainte ramenée par les croisés. Les nombreuses fresques qui le décoraient ont été endommagées pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Certaines ont été sauvées et restaurées, comme le Triomphe de la Mort.
- Autres édifices religieux
- L’église San Paolo a Ripa d’Arno : construite à partir du xe siècle, elle est agrandie au xiie siècle sur le modèle du Duomo. Sa façade, à trois niveaux d’arcatures aveugles, fut complétée au début du xive siècle par Giovanni Pisano.
- L'église Santa Maria della spina : une toute petite église gothique extrêmement décorée qui fut construite entre 1323 et 1370, pour accueillir une épine de la couronne du Christ. Bâtie sur les rives de l’Arno, elle fut démontée et remontée pierre par pierre à un niveau plus élevé au-dessus du fleuve.
- L’église Santa Caterina d’Alessandria
- L’église San Francesco : construite à la fin du xiiie siècle et dotée d’une sobre façade en marbre du xviie siècle.
- L’église San Frediano
- L’église San Zeno
- L'église San Sepolcro, qui renferme le tombeau de Marie Mancini.
- L'église Santo Stefano : construite par Vasari en 1569, sa façade est réalisée en marbre blanc de Carrare.
- Édifices civils
- Le palazzo della Carovana : construit par Vasari entre 1562 et 1567, à l'emplacement d'un palais médiéval. Sa façade incurvée est remarquable pour sa décoration en graffiti. C'est aujourd'hui le siège de la Scuola Normale Superiore.
- Le palazzo dell'Orologio : c'est un ancien édifice médiéval, où résidait le capitaine du peuple. Transformé au xviie siècle, il inclut l'ancienne Torre della Fame (Tour de la Faim) où fut enfermé le comte Ugolino della Gherardesca, le commandant de la flotte pisane qui avait perdu la bataille de la Meloria, qui y mourut de faim.
- Le palais des Médicis, construit aux xiiie et xive siècles, est le siège de la préfecture.
- Le palazzo Agostini : palais gothique en brique rouge du xve siècle. Il abrite le caffè dell'Ussero, fondé en 1775, très fréquenté par les écrivains du xixe siècle, et le cinéma Lumière.
- Le palazzo Gambacorti : l'hôtel de ville.
- La loggia dei Banchi.
- Le collegio Puteano
- Le palais archiépiscopal
- La Tour Guelfe : elle fut construite par les Florentins en 1406. Détruite en 1944, elle a été reconstruire en 1956.
Places et sites intéressants[modifier]
- La Piazza dei Cavalieri (La Place des Cavaliers) était le cœur politique de Pise au Moyen Âge. Elle a été profondément remaniée sous l'impulsion de Cosme Ier de Médicis, qui a chargé son célèbre architecte Vasari de construire des édifices pour accueillir l'ordre des Chevaliers de Saint-Etienne (cavalieri di Santo Stefano). Elle accueille le palazzo della Carovana, le palazzo dell'Orologio, l'église Santo Stefano ou encore le collegio Puteano.
- La piazza delle Vettovaglie : reconstruite sous les Médicis, elle accueille le marché horticole.
- La piazza Garibaldi
- Le Borgo Stretto : la principale rue du coeur médiéval de Pise, caractérisée par ses arcades.
- Musées
- Domus Galilaeana
- Museo delle navi antiche
- Museo dell'Opera del Duomo
- Orto botanico di Pisa
- Museo nazionale di palazzo Reale
- Museo Nazionale di San Matteo (Pise)
- Museo delle sinopie
- Museo nazionale degli strumenti per il calcolo
<img1><img2>






>>MONTECATINI TERME :
- Histoire

- Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
- La région de Montecatini est occupée depuis les temps préhistoriques, mais la première mention de la cité date de 716 de notre ère. En 1164, elle est citée comme une commune libre, mais elle est conquise plus tard par la République de Lucques. Au xive siècle son château fut assiégé durant la bataille de Montecatini entre la république de Florence et les condottières Uguccione della Faggiuola et Castruccio Castracani.
- Les premiers bains furent édifiés en 1540. En 1554, ils sont ouverts aux Siennois, et en conséquence de quoi ils furent détruits en représailles par Cosme Ier de Médicis, premier grand-duc de Toscane.
- L'activité balnéaire reprit au xviiie siècle, lorsque les premières véritables installations balnéaires furent construites. Au xxe siècle la ville devint une des stations balnéaires d'Italie les plus fréquentées. Parmi les personnalités qui fréquentèrent ces lieux : Giuseppe Verdi, Pietro Mascagni, Ruggero Leoncavallo, Carlo Alberto Salustri, dit Trilussa, Beniamino Gigli et Luigi Pirandello.
- Christian Dior y mourut en 1957.

>>FLORENCE
- Florence (en italien : Firenze prononcé /fi'rɛnʦe/) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et chef-lieu de province. Située au pied de l'Apennin septentrional, elle est traversée par le fleuve Arno.
- Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du Royaume d'Italie entre 1865 et 1870, inscrite sur la liste patrimoine mondial de l'Unesco, Florence présente une très grande richesse artistique (églises, musées, palais). Capitale de la Toscane, la puissante cité des Médicis cache des trésors artistiques de la Renaissance derrière la barrière de ses palais fortifiés ou de ses églises, où joue l'éclatante lumière d'Italie.

>> Monuments

- Les ponts
- Le Ponte Vecchio, Florence
- Le Ponte Vecchio est un des symboles de la ville de Florence. Il traverse l’Arno dans son point le plus étroit. La première construction en bois remonte à l'époque romaine. Détruit en 1333 par le fleuve, il fut reconstruit en pierre en 1345. Sa particularité réside dans le fait qu’il possède des boutiques (principalement des bijouteries) sur tout son long. Le Corridor de Vasari surplombe une des 2 rangées de boutiques et permettait aux Médicis de rejoindre le Palais Pitti depuis le Palazzo Vecchio et les Offices sans les dangers de la rue.
- Le Ponte Santa Trinita.
- Le Ponte alle Grazie.
- Le Ponte alla Carraia.
- Le Ponte di San Niccolò.
- Le Ponte Amerigo Vespucci
- Le Ponte alla Vittoria
- Le Ponte all'Indiano
- Seul le Ponte Vecchio a échappé aux destructions de la Seconde Guerre mondiale (bombardements et minages allemands). Les autres ont tous été reconstruits depuis, plus ou moins à l'identique.

- Les églises
Santa Maria del Fiore et son campanile (avec devant : la Torre d'Arnolfo du Palazzo Vecchio).


- Parvis de Santa Maria Novella.
- La cathédrale Santa Maria del Fiore est le Duomo de Florence. C’est la quatrième plus grande église d’Europe derrière la Basilique Saint-Pierre de Rome, la Cathédrale Saint-Paul de Londres et la Cathédrale de Milan. Elle est avec le Ponte Vecchio, l’un des symboles de la ville.
Le Baptistère Saint-Jean (battistero di San Giovanni) est considéré comme le plus ancien bâtiment de la ville. Situé face au Duomo, il est connu pour ses magnifiques portes de bronze.
- La Basilique de Santa Croce (Basilica di Santa Croce), dont la construction commença le 3 mai 1294 sur les fondations d'une petite église, est située sur la Piazza Santa Croce. Elle est la plus grande église franciscaine au monde et elle est une sorte de panthéon, au regard des illustres personnages qui y reposent : Michel-Ange, Machiavel, Galilée…
- L'église San Lorenzo commencée par Brunelleschi, continuée par Antonio Manetti, façade intérieure de Michel-Ange. La Biblioteca laurenziana est accessible par son cloître.
- L’Église Santa Maria Novella est la première grande basilique de Florence. Construite au xiiie siècle par les Dominicains ; elle possède une remarquable façade en marbre du xixe siècle (come le Duomo), et à l’intérieur, de superbes fresques.
- L'Église Santa Maria del Carmine est une église de Florence contenant des fresques de Masolino, Masaccio et Filippino Lippi.
- La basilique San Miniato al Monte et son cimetière monumental (enceinte fortifiée de Michel-Ange et tombe de Collodi)
- L'église Santa Maria Assuntanella (de l'Assomption) dite Badia Fiorentina et son Apparition de la Vierge à saint Bernard de Filippino Lippi. Plus ancienne abbaye bénédictine de Florence, construite en 978.
- La Basilica della Santissima Annunziata : Chapelle dei Puccio de San Sebastiano, le Cloître des Morts Chiostro dei Morti, le premier cloître, Chiostrino dei Voti.
L'ancienne église Orsanmichele, devenue ensuite loggia des Arti et entrepôt dans les étages, puis chapelle et ses statues des saints protecteurs des corporations dans les niches du pourtour de ses murs extérieurs dont Les 4 saints couronnés de Nanni Di Banco.
- La Basilique Santo Spirito, dans le quartier Oltrarno, avec ses 36 chapelles familiales et son crucifix du Michel-Ange jeune.
- L'église Santa Felicita, dans le quartier de l'Oltrarno, une des plus anciennes églises de Florence.
- L'église San Michele a San Salvi et son cloître.
- L'église orthodoxe russe de la Nativité.
<img7><img8>






- Les palais


- Le piazzale dei' Pitti devant le Palais Pitti.
- Le Bargello (Palazzo Bargello) est un palais construit en 1255 qui abrite depuis 1865 un musée national, le Museo Nazionale del Bargello. Ce bâtiment austère, qui est surplombé par une tour de 60 m, fut à son origine le palais du podestat, puis tribunal, prison et enfin musée depuis 1859.
- Le Palazzo Vecchio qui se trouve sur la Piazza della Signoria, est l'Hôtel de ville de Florence. Construit à la fin du xiiie siècle par Arnolfo di Cambio, il fut entre autres, le siège de - la Chambre des députés du Royaume d'Italie durant cinq ans lorsque la ville était la capitale du pays (1865-1870). Le palais abrite également un musée.
- Le Palais Pitti (Palazzo Pitti) est aujourd'hui le plus grand palais de la ville. Sa construction débuta en 1458, pour le compte d'un banquier du nom de Luca Pitti, et fut dessiné par Filippo Brunelleschi. Les Médicis acquirent le palais en 1560, et y emménagèrent. Actuellement, le palais abrite notamment la Galerie Palatine, la Galerie d'Art moderne et les appartements royaux.
- Le Palais Bartolini (Palazzo Bartolini o Palazzo degli Sportici) est l'hôtel le plus vieux de la ville (première mention en 1386). L'actuel palais fut construit par Baccio d'Agnolo autour de 1520, au même emplacement qu'il occupait depuis le xiie siècle probablement. Il abrite en ses murs une tour du xiie siècle, la torre Monalda [2], des verrières [3] de Ulisse de Matteis du début du xxe siècle. Il est par ailleurs en plein centre de la ville, dans un quartier prestigieux, et entouré d'autres palais historiques (Palazzo Davanzati, Palazzo Strozzi, Palazzo Strozzino... )
- Le Palazzo Medici-Riccardi et la Chapelle des mages décorée par Benozzo Gozzoli


- Les jardins
- Jardin de Boboli
Le Jardin de Boboli (Giardino di Boboli) est adjacent au Palais Pitti et au Forte Belvedere. Le jardin, construit pour Éléonore de Tolède, est remarquable pour sa collection de sculptures, qui vont de l'Antiquité romaine aux xvie et xviie siècles.
Le Jardin des simples (Giardino dei Semplici) est un département du Musée d'histoire naturelle de l'Université de Florence.
Parco delle Cascine.
Giardino delle Rose, près du Piazzale Michelangelo, vers la colline de San Miniato al Monte, Oltrarno (rive gauche du fleuve Arno).
Orti Oricellari (jardins de la famille Rucellai), près de Santa Maria Novella.
Giardino Bardini dans l'Oltrarno.
Les musées[modifier]
La Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi) est sans conteste le plus beau musée de peinture d'Italie, et l'un des principaux au monde. Le palais qui l'accueille a été édifié entre 1560 et 1581 sur ordre de Cosme Ier pour centraliser l'administration. On trouve dans ses collections les toiles de grands maîtres de la Renaissance comme La Naissance de Vénus et Le Printemps de Botticelli, L'Annonciation de Léonard de Vinci, ou encore la Vénus d'Urbin de Titien, des tableaux de Cimabue et de Piero della Francesca. La Piazzale des Offices, sa galerie des grands hommes toscans.


- La Galerie des Offices avec, au fond, le Palazzo Vecchio
- Le Museo Nazionale del Bargello (Bargello), considéré comme le deuxième musée de Florence par importance bien que moins connu des touristes que l'Accademia, abrite un grand nombre de sculptures médiévales et de la Renaissance, parmi lesquelles des chefs-d'œuvre de Donatello et de Michel-Ange, et une riche collection d'objets d'art.
- La Galerie de l'Académie (Galleria dell'Accademia) est l'un des musées incontournables de Florence. Il est abrité par l'Académie du dessin de Florence créée en 1562, transférée dans ses bâtiments en 1784 et comporte, depuis 1873, plusieurs œuvres de Michel-Ange, notamment le célèbre David, les quatre prisonniers et la Pietà da Palestrina ; une collection importante des peintures byzantines des peintres florentins.
- La Loggia dei Lanzi (loge des Lansquenets) qui comprend nombre de statues (originaux ou copies) dont le Persée de Cellini, l'Enlèvement des Sabines et Hercule luttant avec le Centaure de Giambologna, le viol de Polyxène de Pio Fedi.
- La Galerie Palatine (Galleria Palatina), est un musée situé au Palais Pitti. Construit sur ordre de Ferdinand II de Médicis, il fut décoré par Pierre de Cortone. Il regroupe les œuvres des collections Médicis et Lorraine. Les œuvres exposées couvrent principalement la période comprise entre les xvie et xviiie siècles.
- La Galerie d'Art moderne dans une des galeries du palais Pitti.
- Le Musée du couvent San Marco qui abrite des œuvres de Fra Angelico, notamment ses fresques dans chacune des cellules des moines et son Annonciation à Marie.
- Le Museo di Storia della Scienza (Histoire de la science) : Instruments scientifiques (comme une sphère armillaire d'Antonio Santucci, un perspectographe), les collections Médicis et de la dynastie Lorraine, des laboratoires et des expositions thématiques, permanentes et temporaires. Dans une des vitrines consacrées à Galilée, on peut voir la relique momifiée de l'index de Galilée, celui-là même ayant désigné les astres qu'il voyait avec sa lunette astronomique lors de sa première présentation.
- Le Musée de l'Œuvre du Duomo (Museo dell'Opera del Duomo) qui contient des sculptures originales des façades du Duomo, des maquettes préliminaires et des outillages de sa construction ; les originaux des losanges et hexagones sculptés du Campanile ; les panneaux en bronze doré du Baptistère...
- Le musée et cénacle de San Salvi (chiesa di San Michele in San Salvi).
- Le Musée archéologique national et ses collections égyptiennes, grecques, romaines et étrusques (Arringatore, Chimère d'Arezzo, Sarcophage des Amazones...).
- Le musée de Opificio delle pietre dure, partie de l'Institut de restauration d'œuvres d'art de Florence.
- Le Musée d'histoire naturelle de l'Université de Florence, divisé en 6 sections.
- Le Museo di Firenze com'era




>> LUCCA - LUCQUES
- Lucques (Lucca en italien) est une ville italienne d'environ 85 000 habitants, chef-lieu de la province du même nom, située en Toscane. Elle fut autrefois, avant la réalisation de l'unité italienne, une ville libre puis la capitale de la principauté souveraine puis duché de Lucques (1815-1847). Elle se trouve non loin de la mer Tyrrhénienne, plus exactement à une vingtaine de kilomètres de la côte ligure (mer Ligure).
- C'est une ville fortifiée avec un grand nombre de monuments historiques, principalement des églises, mais aussi des villas et des palais comme le palais Pfanner et son célèbre jardin.
- En 1989, elle reçoit le Prix de l'Europe.
- Monuments
- Le Palazzo Pfanner-Controni et son jardin
- L'enceinte fortifiée, Mura di Lucca et sa promenade piétonnière, la passeggiata delle Mura
Et ses portes historiques :
- la Porta San Pietro,
- la Porta Santa Maria,
- la Porta San Donato.
- et les nouvelles :
- la Porta Elisa
- la Porta Sant'Anna
- la Porta san Jacopo

<img13><img12>
Date(s) de départ:
Vendredi
30 / 12 / 2022
Tarifs :
Tarif par personne base chambre double à partir de 510 €
Supp single 54 €
Horaires :
Aubagne 6h30 - Dromel 6h50 - Baille 7h00 - Canebière 7h15 - Aix 7h45
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Nombre de visites : 38563