St Maximin & Sa Basilique 1/2 J
St Maximin & Sa Basilique 1/2 J

Lundi
26 / 09 / 2022

Départ par l’autoroute en direction de la région du Var pour rejoindre Saint Maximin, arrêt 2h pour visiter le centre et sa Basilique. De la place Malherbe, celle où il y a une fontaine avec la pyramide, à la place de la Mairie, celle où il y a la basilique, plein de boutiques et commerces animent la rue. Cafés et restaurants, rangés sous les platanes, offrent un moment de détente aux touristes.
Puis Retour vers la région de Marseille, en passant par Rougiers où nous ferons une petite halte, Saint Zacharie & Auriol .

St Maximin & Sa Basilique 1/2 J

Date(s) de départ:
Lundi
26 / 09 / 2022
Tarifs :
11 €
Horaires :
Canebière 12h30 Baille 12h45 Dromel 12h55 Aubagne 13h15
Sur demande :
Autres prises en charges possibles pour groupes de 10 pax et +
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44

Inclus

- Le transport en autocar aller-retour.

Non inclus

- Les dépenses à caractère personnel, tout ce qui n'est pas indiqué dans inclus.

Recommandations :

Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ

Présentation :

Saint Maximin :
Située dans un petit bassin (fond d’un ancien lac) près des sources de l’Argens, dans une région que cernent au nord des collines boisées, entrecoupées de vignobles et au sud les assises du massif de la Sainte-Baume, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume se signale à l’attention par sa basilique (abritant un orgue).

Villa-Latta, petite bourgade gallo-romaine, qui après la mort de saint Maximin prit son nom, doit sa célébrité depuis le XIIIe siècle à la découverte de tombeaux attribués à saint Maximin et sainte Marie-Madeleine.

Selon la tradition, Marie-Madeleine, après avoir passé de longues années de pénitence dans la grotte de la Sainte-Baume, aurait été ensevelie dans la crypte de saint Maximin. Baume est l’équivalent provençal de « grotte ».

Les reliques, cachées le 6 décembre 710 dans la crainte des Sarrasins qui dévastaient la région5, sont découvertes en 1279 par Charles d’Anjou qui, sur l’emplacement de la crypte, bâtit une basilique et à côté un couvent. Il y installe les dominicains comme gardiens du tombeau.

Charles IX passe dans la ville lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine6.

À la Révolution, les dominicains sont chassés, mais la basilique et le couvent ont la bonne fortune d’abriter Lucien Bonaparte, frère cadet de Napoléon. Il se marie, en 1794, avec la fille de son aubergiste. Remuant, bon orateur, Lucien, dit Brutus, est devenu président du club jacobin local. Il établit un dépôt de vivres dans la basilique et sauve les grandes orgues en y faisant jouer La Marseillaise.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795. Elle a pris pendant un temps le nom de Marathon en honneur de Marat.



L'Abbaye de la Celle :
Elle est un ensemble architectural roman situé dans la commune de La Celle, dans le Var (région Provence-Alpes-Côte d'Azur). Ce monument historique médiéval est classé au titre des Monuments historiques par arrêté du 12 juillet 18861 pour les restes de l'abbaye de La Celle, bien qu'ici le terme d'abbaye soit impropre.

Ce monument appartient au Conseil Départemental du Var depuis 1990. L'abbaye se visite du mardi au dimanche de 10h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
Date(s) de départ:
Lundi
26 / 09 / 2022
Tarifs :
11 €
Horaires :
Canebière 12h30 Baille 12h45 Dromel 12h55 Aubagne 13h15
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Nombre de visites : 38558