Le Pays BASQUE - 5 Jours
Le Pays BASQUE - 5 Jours

Samedi
04 / 04 / 2020
LE PAYS BASQUE
Depuis les cimes élancées des Pyrénées occidentales aux plages baignées par l'Océan Atlantique, le Pays Basque est une terre de contrastes. Si vous n'y êtes jamais venu, vous ne pouvez soupçonner la diversité et la beauté qui s'y cachent. L'accueil, la gastronomie et la joie de vivre ne sont pas de vains mots. Vous découvrirez aussi bien les villes de la côte, que le côté typique et coloré du pays Basque.
JOUR 1 -Vers le Pays Basque
JOUR 2 - Cambo Les Bains - Jambon Bayonne
JOUR 3 - Ainhoa - St Jean de Luz & Espelette
JOUR 4 - St Jean Pied de Port Arcangues Biarritz
JOUR 5 - Retour

Le Pays BASQUE - 5 Jours

Date(s) de départ:
Samedi
04 / 04 / 2020
Tarifs :
Tarif par personne en chambre double 530 €
Supplément single 105 € (Nombre limité)
Horaires :
Aubagne 6h05 Dromel 6h25 Baille 6h35 Canebière 6h50 Aix 7h20
Sur demande :
Autres prises en charges possibles pour groupes de 10 pax et +
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44

Inclus

Transport en autocar grand tourisme
Logement en chambre double
Pension complète sauf 2 déjeuners
vin inclus aux repas, à midi = café ou infusion,
Apéritif d’accueil
Visites et entrées du programme
Un guide/accompagnateur pour les excursions

Non inclus

>> 2 déjeuners en cours de route
>> Dépenses à caractère personnel
>> Assurance assistance & annulation
>> Supplément chambre
Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ

JOUR 1 -Vers le Pays Basque

>> A l'issue des différentes prises en charge départ en direction d'Arles, Nîmes et l'autoroute qui vous conduira vers Montpellier.
>> Déjeuner libre en cours de route et continuation vers Carcassonne, Toulouse, Pau.
>> Arrivée au Pays Basque en fin d'après midi.
>> Apéritif d'accueil. Dîner et logement.

JOUR 2 - Cambo Les Bains - Jambon Bayonne

>> Petit déjeuner. Départ pour Cambo Les Bains, visite d’Arnaga, la maison dédiée à Edmond Rostand auteur célèbre de Cyrano.
>> Temps libre dans les jardins à la Française.
>> Retour à l’hôtel pour le déjeuner.
>> L’après midi, découverte de Bayonne, ville d’art et d’histoire avec sa cathédrale gothique, ses remparts, façades et rues anciennes. Visite d’un atelier de salaisons & dégustation de produits basques.
>>Retour sur votre hôtel. Dîner et logement.

JOUR 3 Ainhoa - St Jean de Luz & Espelette

>> Petit déjeuner, départ en direction du charmant village d’Ainhoa avec ses maisons basques du 16ème et 17ème siècle, et son église dont le plafond à caissons est digne des plus beaux palais Renaissance.
>> Continuation vers Espelette réputée pour être la capitale internationale du piment rouge, c’est aussi un haut lieu de la gastronomie Basque avec ses maisons blanches aux façades colorées de guirlandes de piments.
>> Déjeuner à l’hôtel.
>> L’après- midi : visite de Saint Jean de Luz, pittoresque port de pêche avec ses thoniers colorés.
>> Dîner et nuit.

Jour 4 - St Jean Pied de Port Arcangues Biarritz

>> Petit déjeuner : Le matin nous prendrons la direction de Saint Jean Pied De Port, Pour une flânerie dans les rues médiévales avec sa Citadelle qui domine la ville, ses rues pavées, maisons de grès rose, & son pont romain.
>> Déjeuner à l’Hôtel. En début d’après midi, découverte d’Arcangues, Typique village labourdin qui perpétue le souvenir du chanteur Luis Mariano.

>> Puis passage à Biarritz: Petit port de pêche qui devînt, sous l’égide de Napoléon III et d’Eugénie, la station balnéaire des princes et des princesses. A voir la place Bellevue, le plateau de l’Atalaye, le Rocher de la Vierge.

>> Retour sur votre hôtel. Dîner et logement à l’Hôtel

JOUR 5 Retour

Petit déjeuner et départ pour le chemin du retour.
Vous emprunterez l'autoroute en direction de Tarbes, Toulouse, Carcassonne, Béziers.
Déjeuner libre en cours de route. Continuation vers Montpellier, Nîmes.
Arrivée en fin d 'après-midi à Marseille.

Information :

Le Pays basque
- Ou Euskal Herria (parfois eskual herria, soit le pays de la langue basque, l'euskara) est un territoire de tradition, culture et histoire basque qui s'étire jusqu'à l'ethnie, s'étendant de l'Èbre à l'Adour, entre la France et l'Espagne, à cheval sur l'extrémité occidentale de la chaine des Pyrénées, et est baigné par le golfe de Gascogne.
- Il est difficile de préciser avec exactitude les contours de l'Euskal Herria, dont les frontières administratives ne coïncident pas toujours avec les frontières ethniques et culturelles1. Selon l'Académie de la langue basque, il s'agit des territoires basques nommés en 1643 par l'écrivain Axular dans l'avant-propos de son livre « Gero » à savoir les sept provinces basques traditionnelles (Zazpiak Bat): le Labourd, la Soule, la Basse-Navarre, la Navarre, la Biscaye, l'Alava et le Guipuscoa.
- Sur la base de cette définition, l'Euskal Herria recouvre 20 500 km2 et compte 3 millions d'habitants, répartis en trois entités politiques distinctes: deux communautés autonomes espagnoles, la Communauté autonome du Pays basque (dont les trois provinces, Alava, Guipuscoa et Biscaye, représentent 35 % du territoire et 72 % de la population totale), et la Navarre (plus de 50 % du territoire et 19 % de la population totale), ainsi qu'une portion du département français des Pyrénées-Atlantiques: le Pays basque français (le Labourd, la Basse-Navarre la Soule représentent 15 % du territoire et 9 % de la population).











Des terres peuplées de Basques au territoire basque
- L'expression « Terre des Basques » apparaît très précocement dans les textes en français, ainsi la lit-on déjà dans les « Chroniques » de Jean Froissart écrites dans la deuxième moitié du xive siècle8. Jusqu'au xviiie siècle, l'expression « Pays des Basques » est utilisée pour désigner des espaces d'étendue variable peuplés de Basques.
- En basque, la formule Euskal Herria est attestée à partir du xvie siècle (chez Joanes Leizarraga en 1571). Comme pour les formes françaises, on désigne ainsi les régions peuplées de Basques. En 1643 le traité de religion Gero de Pedro de Axular, en langue basque, est le premier document connu qui décrit territorialement ce « Pays Basque » en fournissant l'énumération des sept provinces qui le composent9.
- Une telle description géographique demeure isolée. On note une nouvelle énumération des sept provinces (désignées comme « pays particuliers ») constituant un Pays basque, cette fois en français sous la plume du chevalier de Béla dans son Histoire des Basques rédigée entre 1761 et 1766.
- Au xixe siècle, l'expression « Pays Basque » est désormais d'usage courant en français, encore que son sens varie selon le contexte : région de langue basque, territoire des sept provinces ou territoire des trois provinces basques de France. Pendant cette même période País Vasco reste rare en espagnol : les terres peuplées de Basques sont désignées comme Vascongadas, comme País Vasco- Navarro, País euskaro, par l'expression basque Euskal Herría intégrée à la langue espagnole (sous des orthographes variées : Euskal-Erria, escualherria, ...)9, ou tout simplement comme Señorío de Vizcaya.
- Ainsi dans la deuxième moitié du xixe siècle, sous des appellations assez variées, le territoire composé des sept « provinces » traditionnelles est devenu un cadre conceptuel d'usage courant, bien au-delà des cercles nationalistes selon l'Académie de la langue basque9. À titre d'exemple, on peut mentionner la carte des dialectes basques dressée en 1869 par Louis Lucien Bonaparte qui est intitulée : « Carte des sept provinces basques ».











Trois provinces se partagent la côte basque : le Labourd côté français et le Guipuscoa et la Biscaye côté espagnol. La région est très marquée par l'influence maritime et Bilbao et Bayonne en sont les deux villes rayonnantes. La côte basque commence au sud de l'Adour avec des plages de sables fins qui correspondent au prolongement de la côte landaise. À Anglet, à la chambre d'Amour, les longues plages se terminent et laissent la place à des falaises de 30 à 50 m de hauteur et à des petites plages enfoncées dans des criques. Cette formation rocheuse provient du massif pyrénéen qui rencontre le golfe de Gascogne au niveau de la frontière franco-espagnole (Pointe Sainte Anne, Cap du Figuier). Les formations géologiques sont très hétérogènes le long de la côte. On rencontre du grès calcaire à la pointe Saint-Martin, des marnes bleues sur la côte des basques, ou du flysh vers Bidart, dans la baie de Loya, à Hendaye ou à Zumaya. La côte est alors très découpée et change inexorablement avec l'érosion des pluies et de la mer. Au milieu de ces falaises, on trouve des plages étroites, assez rares et parfois composées de galets et des estuaires qui sont devenus les lieux privilégiés d'urbanisme.
On observe une différence nette entre la côte basque française et la costa vasca (côte basque espagnole). L'expansion de l'urbanisme est importante côté français à cause notamment du tourisme grandissant. Environ 5 % de la côte est libre de construction[réf. nécessaire]. Côté espagnol, la côte est plus préservée et moins urbanisée.

Les paysages Basques
- La montagne domine tout le reste du territoire basque avec des hauteurs dépassant 400 m sur plus de la moitié du pays. Ce sont les Pyrénées qui sont dans le centre du Pays basque et coupent ce dernier en deux, formant la frontière entre la France et l'Espagne. Le point culminant des Pyrénées basques est le pic d'Orhy à 2 017 m. À l'est, les Pyrénées sont élevées et parsemées de forêts et de pâturages d'altitude avec des vallées assez profondes. À l'ouest, la chaine pyrénéenne est plus calme et forme des plateaux herbeux et des sommets arrondis jusqu'à la mer.
- Au nord du massif, en Iparralde, les collines vertes dominent jusqu'à l'Adour. On y trouve des prairies, des bois et des champs cultivés de maïs. Au-dessus de l'Adour se forme une plaine alluviale marécageuse appelée les barthes. Au sud de la chaine axiale, en Navarre, les Pyrénées sont présentes tout le long de la frontière et se prolongent jusqu'à la côte basque espagnole avec des vallées plus vertes et moins étroites.
- À l'ouest, dans la communauté autonome basque, on trouve la cordillère cantabrique qui se prolonge vers Bilbao. Elle est formée d'une succession de massifs : le massif d'Aralar, d'Urbasa et d'Andia.
- Enfin, vers l'Èbre, les plateaux disparaissent au profit d'une grande vallée.
- Le Pays basque, un univers à lui tout seul. Des torrents d'eau, des cascades, les vallées de la Soule rondes comme des seins, des crêtes et puis des vagues, parfois coléreuses, de l'Atlantique. Ici la nature saisit. Le ciel change d'un instant à l'autre. Et sous la brume, le sentiment d'être seul au monde. « Egun on! ». Bienvenue.

Le Tourisme au pays Basque
- Le tourisme est la principale économie du Pays basque surtout pour la partie nord. Il représente 20 % du PIB pour le Pays basque français tandis que l'industrie réduit cette proportion à 4 % au Pays basque espagnol. Le tourisme est apparu au xixe siècle avec l'arrivée des premiers touristes à Biarritz venant goûter aux bains marins. De nombreuses personnes célèbres comme Eugénie l'épouse de Napoléon III, le roi Édouard VII d'Angleterre, Edmond Rostand et bien d'autres vedettes se rendront dans le Pays basque afin de profiter des bienfaits de la mer et du thermalisme.
- Côté espagnol, la ville de Saint-Sébastien attire le plus grand nombre de touristes. Bilbao tire aussi son épingle du jeu avec notamment son musée Guggenheim. La renommée de Saint-Sébastien vient des premiers souverains espagnols puis des riches Espagnols qui allaient en vacances dans cette belle ville côtière. Enfin, les fêtes de San Fermin, qui se déroulent au mois de juillet à Pampelune, sont considérées comme l'une des plus grandes fêtes du monde, et attire plus de 2 millions de personnes chaque année.
- L'attrait du Pays basque s'explique aussi par son climat clément en été, mais aussi sa culture, ses traditions et son patrimoine. De nombreuses activités et de nombreux loisirs attirent les touristes. La nature permet de pratiquer la chasse et la pêche mais aussi les sports d'eau vive sur la Nive à Bidarray, la randonnée et le VTT.












La gastronomie au pays Basque
- Grâce à sa pêche traditionnelle on trouve sur les marchés du Pays basque une très grande variété de produits de la mer (anchois, daurades, louvines, crabes, araignées de mer…). Avec une agriculture traditionnelle faite de petites exploitations, un climat et une géographie exceptionnels, le Pays basque dispose d’un large éventail de produits du terroir (fromages, agneau, piments, vins…) Cependant, des influences gasconnes se font sentir du côté de la France tandis qu'au sud on retrouve des influences espagnoles avec l'huile d'olive, la tomate et les poivrons, la cuisine ne connaissant pas les frontières administratives.
- Dans la culture basque les sociétés gastronomiques ont toujours joué un rôle primordial. Lieux de rencontre, les sociétés gastronomiques sont des associations de village, de quartier, ou socioprofessionnelles qui allient les différentes structures de la culture basque (la langue basque, les danses et les chants basques, les sports basques, et bien sûr la gastronomie basque). La réputation légendaire des Basques pour les défis et les concours fit le reste. Toutes les fêtes et rassemblements populaires sont prétextes à des concours de cuisine, entre quartiers, villages, villes, sociétés gastronomiques ou entre amis. C’est ainsi que les tapas et pintxos (véritables plats traditionnels en miniatures) se sont développés. Dans les bars de Donostia (Saint-Sébastien) comme dans tout le Pays basque on rivalise d’ingéniosité pour créer les meilleures tapas et gagner les différents concours.
- La cuisine basque utilise des produits de la mer comme le thon rouge (marmitako) frit généralement servi avec une sauce basquaise (une compote de tomates, de poivrons ou idéalement de piments doux, d'ail et d'oignons). La morue est cuisinée à la Biscaye avec des tomates et des poivrons. D'autres spécialités à base de poissons sont cuisinées dans le Pays basque : le merlu koxkera, la daurade d'Oihartzun, le ttoro (soupe de poisson spécialité de Saint-Jean-de-Luz), les chipirons (sorte d'encornets cuisinés avec leur encre) et le txanguro qui est un crabe farci.
- Le porc et l'agneau sont les viandes les plus consommées du Pays basque. Dans le Pays basque du sud, l'agneau est servi avec de la sauce basquaise et à Espelette on cuisine l'axoa qui est un plat à base de viande de veau avec du piment d'Espelette. La viande de porc est du cochon-pie qui a été élevé en semi-liberté et nourri de glands. Le poulet est consommé à la basquaise c'est-à-dire avec une sauce à base de tomates. Contrairement à l'erreur commise par bien des personnes, il ne faut pas confondre la sauce basquaise avec la piperade (sauce basquaise additionnée d'œufs)
- Le fromage basque est un fromage de brebis frais au lait cru. Trois appellations contrôlées distinguent les fromages basques : l'ossau-iraty, le roncal et l'idiazabal. Le jambon dit « de Bayonne » est en réalité basco-béarnais et fabriqué à partir de porcs du Pays Basque Nord et des vallées d'Ossau et d'Aspe. Ce jambon était historiquement salé grâce au sel de Salies-de-Béarn puis exporté via l'Adour depuis le port de Bayonne d'où l'appellation jambon de Bayonne qui perdure aujourd'hui. Le porc, et en particulier le porc noir, a été réintroduit dans le Pays basque dans les années 1960 pour faire face à une grave crise agricole. Le foehn, vent sec de cette région, permet lors du séchage de faire pénétrer le sel à l'intérieur du jambon. Enfin, moins connus, les chichons, sorte de rillons et la ventrèche (xingar ou chingar), poitrine séchée et pimentée sont aussi des spécialités locales.
- Côté alcool, quatre appellations existent dans le Pays basque : le vin d'Irouléguy appellation du Pays basque nord, le vin blanc de txakoli, les vins de la Rioja et les vins rouges de la région de Tudela, Tafalla et Estella. L'izarra et le patxaran sont des liqueurs basques.
Date(s) de départ:
Samedi
04 / 04 / 2020
Tarifs :
Tarif par personne en chambre double 530 €
Supplément single 105 € (Nombre limité)
Horaires :
Aubagne 6h05 Dromel 6h25 Baille 6h35 Canebière 6h50 Aix 7h20
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Nombre de visites : 56426