Réveillon en Ardèche .
2 Jours
Réveillon en Ardèche .
2 Jours

Jeudi
31 / 12 / 2020
31 Décembre 2020 au 1er Janvier 2021
Jour 1 - 31/12 - Château de Grignan - Douceurs de la Drôme & Réveillon

Le Village de Grignan & son château, Magasin de Sirops & Liqueurs du domaine d’Eyguebelle, puis en passant à Montélimar, arrêt dans une Nougaterie.

Jour 2 - 01/01 - Détente du Jour de l'AN
Un petit déjeuner en formule buffet, une détente privadoise, un déjeuner du 1er de l'An, et viendra l'heure du retour en direction du Bassin Marseillais

Réveillon en Ardèche .
2 Jours

Date(s) de départ:
Jeudi
31 / 12 / 2020
Tarifs :
288 €/pers base chambre double
SUPPLÉMENT SINGLE 31 €
Horaires :
Aubagne 6h30 Dromel 6h50 Baille 7h00 Canebière 7h15 Aix 7h45


Sur demande :
Autres prises en charges possibles pour groupes de 10 pax et +
ou bien par télèphone
04 91 94 00 44

Votre Hôtel

Hôtel 2 à Privas
ou catégorie similaire

Compris

Transport en autocar Grand Tourisme
Logement 1 nuit base chambre double
Les déjeuners du Jour 1 et du Jour 2
Le dîner de la soirée du Réveillon avec animation Dj selon programme
Les visites prévues au programme

Non Compris

Les dépenses à caractère personnel
Assurance assistance & annulation.
Supplément chambre single
Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ

Jour 1 - 31/12 - Château de Grignan & Douceurs

Départ en direction de Bollène par l’autoroute de la vallée du Rhône pour Montélimar.Après un rapide arrêt visite dans un magasin de sirops et de Liqueurs, nous prendrons ensuite la direction du château de Grignan demeure seigneuriale de Drôme Provençale de style Renaissance. A l’issue déjeuner dans les environs.
Après le déjeuner, nous prendrons la direction de Montélimar, Arrêt dans la Nougaterie du Chaudron d’or, une des premières de la région récompensée pour ses produits Puis départ en direction de Privas, arrivée en fin d’après midi et installation dans les chambres. Soirée dansante animation DJ pour fêter la nouvelle année.
Exemple de menu 2019 - Le Menu 2020 sera connu en Novembre
Apéritif & amuses bouches - Entrées - Viande et accompagnement de légumes - Fromage - Dessert du Jour de l’An - 1/3 de Vin, coupe pétillante - Cotillons .

--> Animation Dansante avec un Disc Jockey
--> Traditionnelle soupe à l'oignon
Nuit

Jour 2 - 01/01 Détente du Jour de l'An

Un petit déjeuner en formule buffet est prévu dans la matinée. ( Boissons chaudes, jus de fruit, pain Beurre confiture miel ...).
Déjeuner :
Ex de menu : Entrée - Plat & son accompagnement - dessert
¼ Vin (pichet) et café compris

Vers 14H00 trajet retour en autocar en direction de la région Marseillaise.
Arrivée en fin de journée.

Informations :

>> Le Château de Grignan :
est un château du XIIᵉ siècle construit sur un piton rocheux dominant Grignan en Drôme provençale, transformé en forteresse au XIIIᵉ siècle par la famille d'Adhémar.


>> LA DISTILLERIE D EYGUEBELLE
Peu de marques aujourd’hui peuvent se prévaloir d’une histoire aussi dense que celle d’EYGUEBELLE. Une histoire riche et unique, intimement liée à celle du monastère et de la Drôme provençale, qui prodigue à cette marque son relief et sa personnalité...

Ainsi est née l’envie de concevoir un lieu-musée, pour conter ce parcours :
• d’AIGUEBELLE à EYGUEBELLE,
• de 1137 à nos jours.
• de la fabrication des liqueurs complexes de plantes à celle des sirops de fruits.



Montélimar (en occitan classique Monteleimar [muⁿtelejˈmar]), surnommée « Portes de Provence », est une commune française située dans le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes entre Valence et Avignon. La ville est historiquement rattachée au Dauphiné.
Ses habitants sont appelés les Montiliens et Montiliennes.

<img1>





>> LE NOUGAT DE MONTELIMAR
- Depuis l’Antiquité, le nougat est fabriqué en Orient avec des amandes, du miel et des épices. Sa fabrication était également connue des Grecs, qui eux, le confectionnaient avec des noix, d’où l’origine de son nom *nucatum « gâteau de noix » en bas latin par changement de déclinaison, qui a donné le provençal nougat par évolution phonétique régulière, passé par la suite en français1.
- Au xive siècle, les confiseurs damascènes élaborèrent un nougat à la texture rehaussée par la saveur délicate des pistaches d’Alep. Le nougat blanc a été créé à partir d’une recette bien spécifique, composée essentiellement de sucre, de pistaches, d’eau de fleur d’oranger et d’une touche subtile de vanille. Le nougat brun aux pistaches, dont la couleur vient du sucre brun, tire son moelleux de la gomme arabique naturelle entrant dans sa composition. La vanille, les eaux de rose et de fleur d’oranger en soulignent la délicatesse.
- À partir du xviie siècle, période à laquelle le nougat fut importé en Provence, Marseille avait le monopole de sa fabrication, d'où l'origine provençale du mot en français.
- Au XVIIe siècle2, Olivier de Serres plante près de Montélimar les premiers amandiers du territoire et utilise ses fruits pour la confection du nougat. Fort de son succès, il multiplia le nombre d’amandiers aidé par la population locale. C’est à cette période que le nougat de Montélimar supplanta celui de Marseille.
- Le véritable nougat de Montélimar, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est apparu au milieu du xviiie siècle avec l’ajout de blancs d’œufs, fondus avec le miel et le sucre, permettant d’aérer la pâte.
- Il est proche du turron espagnol et du torrone italien.
- Le nom allemand du nougat est türkischer Honig (« miel turc ») ; le mot allemand Nougat désigne aussi une sorte de praliné.

- Fabrication
- Stand présentant différentes sortes de nougats
- Les ingrédients suivants entrent généralement dans la composition du nougat : amandes torréfiées, pistaches, blancs d'œufs, sucre, glucose et miel.
Miel et sucre sont fondus et cuits au bain-marie dans les chaudrons en cuivre avec addition des blancs d'œufs montés en neige. Ce mélange est ensuite stabilisé par l'incorporation de sucre préalablement porté à haute température, stabilisation qui donnera, après cuisson définitive, cet aspect de pâte levée caractérisant le nougat. L'incorporation des amandes et des pistaches grillées se fait en fin de cuisson.
- Un dernier malaxage donne à la masse un maximum d'homogénéité. La pâte est ensuite coulée dans les moules tapissés de pain d'hostie. Après un démoulage, diverses opérations de sciage donnent au nougat ses formes définitives (blocs, barres, dominos…).
- Pour finaliser la confection, le nougat est le plus souvent recouvert, sur chaque couche, de papier azyme (alias papier hostie).

>> PRIVAS :
Les premières traces de la ville sont attestées au hameau du Lac, où des fouilles archéologiques récentes ont mis au jour une villa du début de l'empire romain ainsi qu'une nécropole du Haut-Moyen Âge. Les moules à fausse monnaies découverts au xixe siècle sur les pentes du Mont-Toulon ne suffisent pas pour extrapoler à un premier habitat antique.
Le bourg primitif de Privas s'est développé autour de l'église Saint-Thomas (place de la République), dépendant du prieuré de Rompon et de Cluny. Le château (castrum) de Privas n'est attesté qu'à partir du xiiie siècle et se situait à l'emplacement actuel du collège-couvent des Récollets). Ruiné en 1621 puis en 1629, il n'est reste rien.
<img4>





Au xiiie siècle, la ville sortit de ses deux quartiers d'origine (Bize et Clastre) pour se développer sur le plateau à l'est dans deux nouveaux quartiers : Claux et Mazel.
Au xiie siècle, Privas dépend de la seigneurie des Poitiers-Valentinois, comtes de Valence, lesquels rendent hommage aux comtes de Toulouse. Aymar de Poitiers, en 1281 et son fils en 1309, accordèrent une charte d'affranchissement à Privas, garantissant des droits économiques, fiscaux et militaires à la ville.
Au xvie siècle, la Réforme (mouvement religieux protestant) s'implanta profondément et rapidement à Privas. Au début, le mouvement fut populaire et un grand nombre de personnes de la noblesse et de la haute-bourgeoisie vivaroise adhérèrent vite à ces idées. Privas joua un rôle de premier plan pendant les guerres de religion, devint un centre protestant et nommé « petit état huguenot ». important et un symbole de la résistance à la monarchie. Cela lui valut le titre de « Rempart de la Réforme ».
Une répression très dure fut organisée. Beaucoup d'habitants furent exterminés, certains fuirent à Genève. Cependant, malgré la répression, le mouvement s'étendit et pendant près de 70 ans, le culte catholique ne fut plus célébré à Privas, l'église fut même détruite en 1570. Un pasteur venu de Suisse organisa l'Église réformée de Privas. On parla alors de la ville comme de la Genève du pays. La garnison du roi fut refusée par la ville. Il n'y eut pas de massacre de la Saint-Barthélemy à Privas. Bien au contraire, dès que la nouvelle des massacres parvint à Privas, celle-ci se dressa.
En 1566, la baronnie de Privas fut divisée entre les deux filles de Diane de Poitiers, baronne de Chalencon et de Privas. C'est l'aînée qui obtint la seigneurie de Privas. Cette baronnie fut ensuite vendue à Jacques de Chambaud, chef protestant qui devint ainsi le premier seigneur huguenot de Privas. Paule de Chambaud, descendante d'une lignée de huguenots était courtisée par le seigneur de Lestrange catholique, seigneur de Boulogne et par le sire de Brison chef des huguenots, il en découla unenouvelle guerre qui nécessita l'intervention du Maréchal de Montmorency ' puis, en 1629 à la suite de la prise d’armes des protestants, la ville est assiégée par l’armée royale. Défendue par Montbrun avec 800 hommes, elle est prise et rasée.


Date(s) de départ:
Jeudi
31 / 12 / 2020
Tarifs :
288 €/pers base chambre double
SUPPLÉMENT SINGLE 31 €
Horaires :
Aubagne 6h30 Dromel 6h50 Baille 7h00 Canebière 7h15 Aix 7h45


ou bien par télèphone
04 91 94 00 44
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Nombre de visites : 70444