Facteur Cheval et Ferme aux Crocodiles
Facteur Cheval et Ferme aux Crocodiles


Vous souhaitez avoir
des informations sur cette prestation ?

Attention:   ceci n'est pas une inscription!
La validation d'une réservation est soumise au pré-paiement de la prestation en agence.
Civilité
Madame, Monsieur
Prénom*
Nom*
Adresse*
Ville*
CP*
Email*
Tél*
 
Nbr d'adultes
Nbr d'enfants
Nbr de bébés
Votre demande concerne
Facteur Cheval et Ferme aux Crocodiles
Message ou informations complémentaires
Indiquez dans la case le chiffre : 2325 >>
10

Cher Clients et Clientes

Etre parmi les bons transporteurs de la région PACA, tout faire pour le rester depuis 1955, c'est notre volonté.
Depuis 1955 notre société des Autocars Provence Tourisme et la Marque PROTOUR, simple abréviation de PROvence TOUrisme, propose un niveau de prestations élevé pour ses transports, ses excursions et Voyages afin de fidéliser notre clientèle.

Faire le choix d'un transport, d'une Excursion ou d'un Voyage PROTOUR :
• vous comptez sur une bonne organisation
• une excellente sélection d’hôtels et restaurants
• des Autocars récents et bien entretenus
• Du personnel dévoué et compétent

Au fil des pages de nos brochures semestrielles vous découvrirez nos programmes déclinés en différentes formules de :
• Nos Excursions, Voyages et Séjours
• & Locations d'Autocars du mini bus a l' Autocar de Grand Tourisme 4 Étoiles

Votre confort, le bon rapport qualité prix pour votre satisfaction sont toujours notre priorité.

Nous souhaitons vous apporter une totale satisfaction et vous procurer toute le plaisir que vous pouvez attendre de nos services.
Rendez vous donc pour une prochaine réservation Toute l’Équipe PROTOUR & Autocars Provence Tourisme vous remercie de nous choisir pour vos prochains départs.

La Direction

Pour vos EXCURSIONS, VOYAGES
7 Bld Baille 13006 Marseille

Tel 04 91 94 00 44

Fax 04 91 474 075
reservation@protour.fr

Pour vos TRANSPORTS en autocars
35 Bld Gustave Eiffel
BP 126 13010 MARSEILLE Cedex

Tel 04 91 79 80 30

Fax 04 91 78 18 75
infoautocar@protour.fr

Palais idal Facteur Cheval
Départ par l'autoroute de la Vallée du Rhône en direction de Valence puis continuation vers le Palais du Facteur Cheval.
Visite de ce monument, seul monument historique de l'art naïf, et oeuvre de toute une vie. Bâtisseur autodidacte et sculpteur visionnaire, Ferdinand Cheval, facteur de profession, édifia entre 1879 et 1912 le déroutant Palais Idéal où "tous les styles de tous les pays et de toutes les époques sont confondus et mêlés".
Déjeuner vers Romans : entrée - plat - dessert - 1/4 vin et café
Après le repas départ en direction de Pierrelatte, pour la visite de la Ferme aux Crocodiles, immense serre paysagée de 8000 m2 dans laquelle évoluent plus de 400 animaux: crocodiles, tortues, varans et oiseaux tropicaux.
Retour direct vers Marseille en fin de journée.

Facteur Cheval et Ferme aux Crocodiles

Tarifs :
Prix : 66 € par personne
Horaires :
Aubagne 05h45
Dromel 06h05
Baille 06h15
Canebière 06h30
Aix 07h00
Sur demande :
Autres prises en charges possibles pour groupes de 10 pax et +

Inclus

Transport en autocar aller-retour
Le déjeuner au restaurant
Les visites prévues au programme

Non inclus

Les dépenses à caractère personnel
Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ

Informations :

Le Facteur CHEVAL, son histoire, son Palais Idéal

Ferdinand Cheval nait dans une Drôme terrienne et rurale : « L'époque est rude. Les disettes et épidémies sont fréquentes. Beaucoup de paysans ne portent pas de souliers, ne mangent presque jamais de viande et n'ont pas de draps. Ils dorment le plus souvent dans des lits de feuilles, volées à leur chute dans les forêts communales» 1. Ferdinand Cheval est peu scolarisé, maitrise mal sa langue maternelle qu'il écrit phonétiquement. Après l'obtention de son certificat d'études primaires, il devient, à l'âge de treize ans, apprenti boulanger. Au décès de son père, il laisse à son frère la ferme familiale pour devenir en 1856 boulanger à Valence puis à Chasselay (proximité de Lyon) en 1859.
Entretemps, il s'est marié (en 1858) avec Rosalie Revol. La mort de son premier fils le fait abandonner la boulangerie, activité qu'il a pratiquée durant presque une douzaine d'années et dont on pense que l'expérience du pétrissage a certainement influencé son savoir-faire de sculpteur et de créateur.

Il s'engage comme ouvrier agricole, métier qu'il abandonne à la naissance de son second fils. Le 12 juillet 1867, il est officiellement nommé facteur. Il est successivement facteur à Anneyron, puis à Peyrins, puis à Bourg de Péage. A sa demande, en 1869, il est affecté à Hauterives, à une douzaine de kilomètres de son village natal, ayant en charge la « tournée de Tersanne », une tournée pédestre quotidienne de 33 km.

Après le décès de sa première épouse, il se remarie en 1878 avec Claire-Philomène Richaud qui apporte en dot l'équivalent de deux années de traitement de facteur et une petite propriété qui lui permettra d'acquérir un lopin de terre à Hauterives2.

Ses longues tournées (environ 32 kilomètres) n'ont pas le même rythme que les tournées cyclistes ou motorisées d'un « préposé » rural du XXIe siècle:

« Le courier n'arrive à Hauterives qu'à 11 heures du matin. Le facteur qui nous dessert est obligé avant de partir de desservir le village d'Hauterives et ensuite de desservir les quartiers de cette commune qui se trouvent sur son parcours. Malgré sa bonne volonté il ne peut arriver à notre village qu'à une heure souvent deux de l'après-midi. Pour aller de la boite aux quartiers des Débris et des Nivons, ce qui lui arrive souvent, il a encore une distance de 5 à 6 kilomètres. Il a ensuite à desservir la section de Treigneux et la partie de la commune d'Hauterives depuis Treigneux jusqu'à la route départementale n°6, et ce n'est qu'après ce trajet qu'il se rend au bureau, mais presque toujours après le départ du courrier qui se fait vers 5 heures, si bien que Tersanne éprouve chaque jour des retards sous le rapport des départs des dépêches » .

Il occupe ses heures de randonnée à de longues rêveries au cours desquelles il imagine un « palais féerique », rêveries qui ne commenceront à être concrétisées qu'une dizaine d'années plus tard, après maints voyages avec sa fidèle brouette qu'il appelle sa « fidèle compagne de peine ».
La première pierre

En 1879, une pierre le fait chuter sur le chemin de sa tournée et le fait transposer son rêve dans la réalité. Il rapporte dans ses cahiers l'importance de cet évènement :

« Un jour du mois d'avril en 1879, en faisant ma tournée de facteur rural, à un quart de lieue avant d'arriver à Tersanne, je marchais très vite lorsque mon pied accrocha quelque chose qui m'envoya rouler quelques métres plus loin, je voulus en connaitre la cause. J'avais bâti dans un rêve un palais, un château ou des grottes, je ne peux pas bien vous l'exprimer... Je ne le disais à personne par crainte d'être tourné en ridicule et je me trouvais ridicule moi-même. Voilà qu'au bout de quinze ans, au moment où j'avais à peu près oublié mon rêve, que je n'y pensais le moins du monde, c'est mon pied qui me le fait rappeler. Mon pied avait accroché une pierre qui faillit me faire tomber. J'ai voulu savoir ce que c'était... C'était une pierre de forme si bizarre que je l'ai mise dans ma poche pour l'admirer à mon aise. Le lendemain, je suis repassé au même endroit . J'en ai encore trouvé de plus belles, je les ai rassemblées sur place et j'en suis resté ravi... C'est une pierre molasse travaillée par les eaux et endurcie par la force des temps. Elle devient aussi dure que les cailloux. Elle représente une sculpture aussi bizarre qu'il est impossible à l'homme de l'imiter, elle représente toute espèce d'animaux, toute espèce de caricatures ».

«Je me suis dit : puisque la Nature veut faire la sculpture, moi je ferai la maçonnerie et l'architecture»

Pour son voisinage, le Facteur Cheval devient alors un être étrange , un «pauvre fou» qui durant sa tournée met des pierres en tas , revient le soir les chercher en s'aidant de sa brouette, pour en remplir son jardin. Il commence la construction de son monument qu'il n'appelle pas encore Palais Idéal en 1879.

En 1896, il prend sa retraite et habite une villa à proximité du Palais Idéal, dont il poursuit sa construction, qu'il achève en 1912. Ne pouvant être inhumé dans ce palais selon son souhait, il construit de 1914 à 1922 son tombeau au cimetière municipal. Il décède le 19 août 1924.
La construction du Rêve
Le Palais idéal: l'œuvre d'un tiers de siècle
Article détaillé : Palais idéal.
Le Tombeau du silence et du repos sans fin
Le Tombeau du silence et du repos sans fin

« Après avoir terminé mon Palais de rêve à l'âge de 77 ans et 33 ans de travail opiniâtre, je me suis trouvé encore assez courageux pour aller faire mon tombeau au cimetière de la paroisse. Là encore, j'ai travaillé huit années d'un dur labeur, j'ai eu le bonheur d'avoir la santé pour achever à l'âge de 86 ans le “Tombeau du Silence et du Repos sans fin” »

Après l'achèvement du Palais idéal, il manifeste son désir d'être plus tard enseveli dans l'enceinte même de son œuvre, ce que la loi française ne permet pas lorsque le corps n'est pas incinéré. L'usage de la crémation n'étant à l'époque pas du tout entré dans les mœurs en France, Ferdinand Cheval se résout alors à se conformer aux contraintes légales en se faisant inhumer, le moment venu, dans le cimetière communal, mais en choisissant lui-même la forme de son tombeau. À partir de 1914, il passe huit années supplémentaires à charrier des pierres jusqu'au cimetière d'Hauterives et à les assembler, pour former le Tombeau du silence et du repos sans fin, achevé en 1922.

Il y est inhumé après son décès, survenu en 1924.

LA FERME AUX CROCODILES

La Ferme aux crocodiles est un parc zoologique privé constitué d'une serre de 8 000 m² et d'un parcours extérieur de 4000 m², où l'on peut observer plus de 350 spécimens de Crocodiliens: crocodiles du Nil, alligators, caïmans... ainsi que des tortues. Cette ferme, outre l'aspect touristique, participe activement à la conservation et à la protection des espèces en collaborant avec des scientifiques du monde entier.

Activité du site

La Ferme aux Crocodiles est équipée d'incubateurs permettant l'éclosion des œufs et le développement des petits crocodiles.

L'incubation est effectué à la demande d'autres zoos ou pour la recherche scientifique (ce qui représente environ 1.000 naissances par an).

La Ferme aux Crocodiles est aussi partie prenante dans un projet de protection du gavial du Gange, le Gharial conservation project.

Celui-ci a consisté à créer une réserve protégée pour ré-introduire et permettre la survie de cette espèce menacée au Népal
Visite

Le site est ouvert toute l'année (dimanches et jours fériés compris). La visite dure environ 2h30

Il est accessible aux handicapés sur l'ensemble du parcours, dispose d'un parking gratuit, d'une aire de pique-nique, d'un snack-bar et d'une boutique souvenir.

Des guides naturalistes répondent aux questions du public tout le long du parcours, et des affichettes d'explication, traduites également en braille sont disposées sur le circuit.
Date(s) de départ:
Tarifs :
Prix : 66 € par personne
Horaires :
Aubagne 05h45
Dromel 06h05
Baille 06h15
Canebière 06h30
Aix 07h00
>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Copyright © 2017
Autocars PROVENCE TOURISME - PROTOUR
35 Bld Gustave Eiffel BP 70126 - 13363 MARSEILLE Cedex
Tel 04 91 79 80 30 - Fax 04 91 78 18 75
Sarl au capital de 427 500.03 € - RC Mlle B 065803660
@ infoautocar@protour.fr Siret 065803660 00029 - Ape 4939 B
Nombre de visites : 26763





t