Shopping à San Remo
Shopping à San Remo


Vous souhaitez avoir
des informations sur cette prestation ?

Attention:   ceci n'est pas une inscription!
La validation d'une réservation est soumise au pré-paiement de la prestation en agence.
Civilité
Madame, Monsieur
Prénom*
Nom*
Adresse*
Ville*
CP*
Email*
Tél*
 
Nbr d'adultes
Nbr d'enfants
Nbr de bébés
Votre demande concerne
Shopping à San Remo
Date
Message ou informations complémentaires
Indiquez dans la case le chiffre : 2514 >>
10

Cher Clients et Clientes

Etre parmi les bons transporteurs de la région PACA, tout faire pour le rester depuis 1955, c'est notre volonté.
Depuis 1955 notre société des Autocars Provence Tourisme et la Marque PROTOUR, simple abréviation de PROvence TOUrisme, propose un niveau de prestations élevé pour ses transports, ses excursions et Voyages afin de fidéliser notre clientèle.

Faire le choix d'un transport, d'une Excursion ou d'un Voyage PROTOUR :
• vous comptez sur une bonne organisation
• une excellente sélection d’hôtels et restaurants
• des Autocars récents et bien entretenus
• Du personnel dévoué et compétent

Au fil des pages de nos brochures semestrielles vous découvrirez nos programmes déclinés en différentes formules de :
• Nos Excursions, Voyages et Séjours
• & Locations d'Autocars du mini bus a l' Autocar de Grand Tourisme 4 Étoiles

Votre confort, le bon rapport qualité prix pour votre satisfaction sont toujours notre priorité.

Nous souhaitons vous apporter une totale satisfaction et vous procurer toute le plaisir que vous pouvez attendre de nos services.
Rendez vous donc pour une prochaine réservation Toute l’Équipe PROTOUR & Autocars Provence Tourisme vous remercie de nous choisir pour vos prochains départs.

La Direction

Pour vos EXCURSIONS, VOYAGES
7 Bld Baille 13006 Marseille

Tel 04 91 94 00 44

Fax 04 91 474 075
reservation@protour.fr

Pour vos TRANSPORTS en autocars
35 Bld Gustave Eiffel
BP 126 13010 MARSEILLE Cedex

Tel 04 91 79 80 30

Fax 04 91 78 18 75
infoautocar@protour.fr

San Remo Le Port
Départ par l'autoroute en direction de la frontère italienne.()
Arrêt détente prévu à  Vidauban (15 minutes)
Arrivée à  San Remo.
Déjeuner et journée libres jusqu'à  16h00.
16h15 départ de l'autocar et retour vers la région Marseillaise par autoroute.
Arrêt détente 15 mn prévu aire de Canavère.
Arrivée en soirée selon les conditions de circulation.

Le sens de dépose ne sera pas obligatoirement le même à  l'aller et au retour

Shopping à San Remo

Date(s) de départ:
Samedi -
01 / 07 / 2017
Samedi -
15 / 07 / 2017
Samedi -
29 / 07 / 2017
Samedi -
12 / 08 / 2017
Samedi -
26 / 08 / 2017
Samedi -
09 / 09 / 2017
Samedi -
23 / 09 / 2017
Tarifs :
Prix : 29 € par personne
Le samedi - 1 semaine sur 2
Horaires :
Saint Antoine 5h25
Canebière 5h35
Baille 06h00
Dromel 6h10
Aubagne 6h30

Compris

Transport en autocar aller-retour

Non compris

Le déjeuner, les dépenses à caractère personnel

Carte d'identité en cours de validité, ou passeport Schengen. Pour les ressortissants rapprochez vous de votre ambassade.

Les horaires indiqués en Brochure et sur le site sont les horaires de départ de l'autocar, il est vivement demandé de se présenter au point de prise en charge au moins 10 mn avant l'heure de départ.

Les inscriptions se font en agence, carte bancaire ou espèces pour les modes de règlement acceptés.

Les temps de trajet, aller/retour sont soumis à des conditions de circulation normales, notre société décline toute responsabilité, en cas d'imprévus, qui allongeraient les temps de transport à l'aller, comme au retour.

Informations Informations

Vidéo YouTube de présentation de San Remo
"CLIQUEZ ICI : Vidéo Présentation San Remo "


San Remo (également connue sous le nom Sanremo) est une ville italienne, dans la province d'Imperia en Ligurie en Italie.
San Remo compte environ 56 000 habitants en 2007. En nombre d'habitants, elle est la quatrième commune ligurienne, après Gênes, La Spezia et Savone.
Le nom des habitants en français est Sanrémasques, avec le suffixe -ask typique du ligure ancien. Ils parlaient traditionnellement des dialectes de ligure intémélien, d'Intemelia, nom désignant la région romaine qui s'étendait de Sanremo à Nice.
C'est une ville touristique, connue pour la culture des fleurs (chaque année a lieu un corso fleuri, San Remo en fleurs, d'où le surnom de Cité des fleurs), pour son festival de la chanson italienne, son rallye automobile et son rôle de point d'arrivée de la course cycliste Milan-San Remo.
San Remo a la particularité d'être une des quatre villes italiennes à avoir un casino.
La position géographique privilégiée de la ville, dans une crique protégée par la montagne, contribue à son climat doux qui fait de Sanremo une destination propice aux cures en toutes saisons.

Monuments et lieux touristiques

- Sanremo offre de somptueux exemples d'architecture en tout genre du baroque, en passant par l'Art nouveau, le roman et le néoclassique.

Églises

- Église russe aussi appelée église du Christ Rédempteur

- Église San Siro - (Basilique Cathédrale de Saint Siro) construite au XIIe siècle probablement par les Maîtres Comancini sur les restes d'une église paléochrétienne. Elle est de style roman/gothique avec trois nefs. Elle fut remaniée et agrandie au XVIIe siècle quand le clocher (avec douze carillons) fut détruit (puis reconstruit) après un bombardement de la marine anglaise.

- Sanctuaire de Notre-Dame de la Côte - Plus connue pour les citadins et les touristes sous le nom de Madonne de la Côte, elle sert de point de repère pour les navigateurs car elle a été construite au sommet de la colline de la Pigna (historiquement, la première zone occupée de la ville). L'église fut construite en 1361 pour fêter la libération de Sanremo de l'emprise de la famille Doria (de Gênes). L'église a conservé son architecture du XVIIe siècle, en particulier de nombreuses décorations baroques, des fresques du XVIIe siècle, quatre statues en bois du XVIIIe siècle et une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle : c'est la vraie Madonne de la Côte qui a donné son nom à l'église.


- Santa Maria degli Angeli - s'ouvre sur le corso Garibaldi. Elle a une belle façade baroque et des stucs rococo à l'intérieur. Cette église renferme un crucifix en bois polychrome d'artiste inconnu, une statue du XVIIe siècle, représentant le Christ Mort, quelques tableaux de valeur et - dans la sacristie - les fragments d'un polyptyque du XVe siècle.

- Santo Stefano - (place Cassini) l'un des monuments religieux les plus anciens de la ville, renferme des œuvres importantes du XVIIe siècle, les fresques de Giovanni Battista Merano et les tableaux d'Andrea Pozzo et de Domenico Piola.


- Église russe orthodoxe : à la fin du XIXe siècle, la noblesse russe avait choisi Sanremo comme lieu privilégié pour passer l'hiver et aller en cure. La communauté russe de l'époque avait atteint le millier de personnes, dont beaucoup s'y étaient établies de manière permanente. En accord avec la ville, il fut décidé de bâtir une église orthodoxe dont la première pierre fut posée en 1912. Entre autres particularités, dues principalement au manque de financements, l'église est placée à l'abri de la gare ferroviaire et au début de la promenade de l'impératrice (appelée ainsi en reconnaissance de la tsarine Maria Alexandrovna, femme de Alexandre II, qui fit de Sanremo - la première - son lieu de vacances). Bien que les plans de l’église fussent dessinés par l'architecte russe Alksej Scusev, celui-ci ne se rendit jamais à San Remo. Le projet final est dû à l'ingénieur local Pietro Agosti qui dirigea les travaux. L'église est toujours utilisée aujourd'hui : elle est un des symboles de la ville.

Châteaux

- Château Devachan - Construit à la fin du XIXe siècle, de style Art nouveau, il est situé entre les collines, près du boulevard des anglais (littéralement : Corso degli Inglesi). Le projet fut mené par l'ingénieur Pietro Agosti. Il fut acheté par le 75e comte anglais Orazio Seville de Mexbourough en 1890, converti depuis peu à l'hindouisme, et acheté pour sa seconde et jeune femme Lady Lucy : le nom Devachan signifie en langue indienne second ciel du paradis de l'âme. Son rôle est d'indiquer un lieu de repos pour les bouddhistes en route vers le Nirvāna. Le château servit, entre le 19 août et le 24 avril 1920 pour héberger la conférence de San Remo, au cours de laquelle l'empire ottoman fut partagé entre les Alliés à la fin de la Première Guerre mondiale. À cette occasion, malgré les espoirs italiens, rien ne fut décidé à propos de la possession de la ville de Rijeka (Fiume en italien), bien que le très contrariant Gabriele D'Annunzio ait envoyé aux participants de la conférence une fameuse missive (intitulée "aux joueurs de casino de Sanremo") à ce propos, traitant - entre autres - le château de « grosse villa de mauvais goût » (malgré cela, dans les années soixante, d'Annunzio acheta une partie de la décoration style Louis XVI du château) lors d'une vente aux enchères. Actuellement la villa est une résidence dédiée exclusivement aux vacanciers.


Palais et villas

- Palais Bellevue - Construit entre 1893 et 1894 sur un projet de Pietro Agosti, il servait originellement d'hôtel de luxe pour la clientèle aisée. À l'intérieur on trouvait de grandes salles de réception, des suites très distinguées, des chambres très grandes, un restaurant renommé, ainsi que des espaces réservés aux serviteurs de cette clientèle représentant l'élite la plus riche et la plus noble de l'Europe. À l'époque, le second bâtiment était utilisé dans un but curatif : une kurkaus (sorte de spa avant l'heure). Ce bâtiment est devenu par la suite l'hôtel Excelsior. La façade du Palais Bellevue présente de riches motifs décoratifs de styles variés (vaguement oriental). Un grand parc se trouve devant l'hôtel, où on trouve de nombreuses variétés de fleurs. Il a la particularité de s'estomper progressivement en allées sinueuses jusqu'à la rue Aurelia, sans avoir aucune barrière ou mur : c'était une des caractéristiques de ce grand hôtel, pour inciter les clients fortunés à y séjourner (entre autres le roi Farouk Ier d'Égypte, grand joueur de jeux de hasard). Depuis 1963, quand le complexe hôtelier fut acheté par la ville, il sert d'hôtel de ville.

- Palais Borea d'Olmo - Construit à des époques variées, à partir d'une habitation de la fin du Moyen Âge, le palais se trouve sur la rue centrale Matteotti, à quelques mètres du théâtre Ariston. Son aspect actuel date du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle. C'est un des édifices baroque les plus importants de la Ligure occidentale. On peut remarquer le portail du XVIe siècle, surmontée d'une statue de la Vierge réalisée par un élève de Michelange et des superbes fresques du XVIIe siècle. Le palais a reçu des hôtes illustres : Élisabeth Farnèse, reine d'Espagne, Charles-Emmanuel III de Sardaigne, et le pape Pie VII (en 1814). Siège du musée civique urbain, c'est toujours la résidence d'un membre de la famille Borea d'Olmo.

- Villa Nobel - En 1870, le pharmacien Pietro Vacchieri fit construire le long de la côté (à l'est de la ville) un petit palais qui "pour l'élégance et l'harmonie de ses formes plait aux plus pointilleux du respect des règles de l'art". Appelé Villa mio nido (littéralement "villa mon petit nid"), suivant le style mauresque, elle fut la dernière habitation d'Alfred Nobel qui l'acheta en 1891 et où il déménagea pour des raisons de santé. En 1969, la villa fut acquise par la ville, et devient le siège de rencontres, événements et manifestations culturelles. En 2002 la villa, après avoir été entièrement restaurée selon son état originel, a été ouverte au public : elle héberge un musée sur les découvertes et les inventions du XIXe siècle.


- Villa Ormond - Connue principalement pour la beauté de son grand parc, riche en plantes exotiques, cette villa appartenait à une famille suisse, comme raconte le poète Pastonchi: « L'invisible Madame Ormond s'était achetée la villa Rambaldi, un rectangle blanc derrière un grand olivier : elle l'avait démolie pour la reconstruire entièrement, avec des portiques et en arrachant les oliviers, pour recréer un jardin à l'anglaise ». Michel Louis Ormond (1828-1901) acheta la vieille villa Rambaldi en 1875 pour plaire à sa superbe femme Marie Marguerite Renet (1847-1925). Quand le tremblement de terre de 1887 endommagea sérieusement les fondations, il confia à l'architecte suisse Émile Réverdin la reconstruction de la villa (terminée en 1889). En 1928, après la mort de Marie Marguerite, la villa fut achetée en même temps que le parc par la ville. La ville l'utilisa pour faire des cérémonies de remise de prix ou autres : de 1936 à 1977, des foires internationales (autour du thème des fleurs) s'y sont déroulées. Une aile du bâtiment héberge désormais l'institut international du droit humanitaire. Le parc est divisée en deux par la rue Aurelia : au nord se trouve la villa, le "jardin d'hiver", et une zone de style japonais (rappelant le jumelage de Sanremo avec Atami); au sud, au-delà de la charmante fontaine avec des angelots en pierre (réalisée par Pietro Agosti), se trouvent des statues érigées en souvenir de deux des nombreux hôtes illustres de la ville. La première est dédiée au poète, historien, politicien et orateur mexicain Ignacio Manuel Altamirano qui mourut à Sanremo en 1893. La seconde est dédiée à Nicolas Ier, souverain du Monténégro.

- Villa King - Située à quelques mètres de la villa Nobel, ce charmant petit palais du XIXe siècle en style Art nouveau fut offert par un baron allemand à sa fille lors du mariage de celle-ci. Utilisé comme hôtel jusqu'à la fin des années 1930, il a été récemment détruit en partie par un incendie, et est en cours de restauration. Le portail d'entrée est de très belle facture, entièrement en fer forgé. Ce portail fut réalisé par le forgeron local Baccicin Giordano, dont la famille, du XIXe siècle jusqu'au milieu des années 1950, réalisa dans sa boutique rue Canessa, des œuvres en fer forgé pour les grandes villes et jardins de la Riviera italienne et de la côte d'Azur.

Parcs et Jardins

-Parc Marsaglia - autour de l'auditorium se déploie un inestimable patrimoine de plantes.

- Jardin Regina Elena - ce jardin en terrasses se dispose au sommet des vieux quartiers du centre historique, démolis après le tremblement de terre de 1887. Beau panorama sur le golfe.

- Parc de Villa Zirio - la villa inspirée du néo-classicisme est entourée d'un parc conçu par Ludwig Winter, le célèbre botaniste initiateur du Jardin botanique Hanbury. C'est ici qu'on peut admirer le Ficus macrophylla, aux énormes racines aériennes et, le long su sentier, une sculpture en bronze (Maternità) de Franco Bargiggia.

- Parc de Villa Ormond - parc né autour de la prestigieuse demeure des Ormonds. Au milieu des petits lacs et des fontaines, entre les plantes méditerranéennes et exotiques, surgit un jardin japonais, comme hommage à Atami, la ville du Japon avec laquelle San Remo est jumelée.

- Parc de Villa del Sole - parc aménagé en réservant à l'usage public une partie d'un grand parc d'une prestigieuse demeure qui avait appartenu à un ministre de la maison royale de Savoie et fréquenté par la Reine Hélène. On y peut admirer beaucoup de plantes exotiques et méditerranéennes.
Date(s) de départ:
Samedi -
01 / 07 / 2017
Samedi -
15 / 07 / 2017
Samedi -
29 / 07 / 2017
Samedi -
12 / 08 / 2017
Samedi -
26 / 08 / 2017
Samedi -
09 / 09 / 2017
Samedi -
23 / 09 / 2017
Tarifs :
Prix : 29 € par personne
Le samedi - 1 semaine sur 2
Horaires :
Saint Antoine 5h25
Canebière 5h35
Baille 06h00
Dromel 6h10
Aubagne 6h30

Copyright © 2017
Autocars PROVENCE TOURISME - PROTOUR
35 Bld Gustave Eiffel BP 70126 - 13363 MARSEILLE Cedex
Tel 04 91 79 80 30 - Fax 04 91 78 18 75
Sarl au capital de 427 500.03 € - RC Mlle B 065803660
@ infoautocar@protour.fr Siret 065803660 00029 - Ape 4939 B
Nombre de visites : 11898